+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888
English
Français
Deutsch
Italiano
Español
Русский
中国
Português
日本

Portfolio Francis Bacon Toute les oeuvres. (431: Huile, Huile Sur Toile)

 

  • Francis Bacon - etude après velazquez's portrait de pape innocents x , 1953
  • Francis Bacon - peinture 1946
  • Francis Bacon - Trois études de figures au pied d une crucifixion
  • Francis Bacon - Trois études pour un portrait de John Edwards
  • Francis Bacon - Chien
  • Francis Bacon - portrait de Lucian Freud
  • Francis Bacon - trois études de freud lucian, 1969, un
  • Francis Bacon - étude après le portrait de Vélasquez du pape Innocent X
  • Francis Bacon - Etude d un babouin
  • Francis Bacon - Collins St . , 5 pm
  • Francis Bacon - Trois études de Muriel Belcher
  • Francis Bacon - trois des études forme le corps humain 1967
  • Francis Bacon - triptyque , pouvoir - juin , 1973 v
  • Francis Bacon - Étude pour le portrait de moraes de Henrietta sur un fond rouge, 1964
  • Francis Bacon - Geogre Dyer
  • Francis Bacon - Œdipe et le Sphinx d après Ingres
  • Francis Bacon - peinture en
  • Francis Bacon - promenade la figure
  • Francis Bacon - Self-Portrait 8
  • Francis Bacon - trois études de freud lucian 1969 c
  • Francis Bacon - trois études de freud lucian, 1969 b
  • Francis Bacon - chiffres dans un jardin , 1936
  • Francis Bacon - étudier pour portrait sur `folding` lit
  • Francis Bacon - trois études de isabel rawsthorne, sur toile unique, 1967
  • Francis Bacon - Portrait de Jacques Dupin
  • Francis Bacon - auto-portrait, 1973 nn
  • Francis Bacon - Man au Lavabo
 
Toutes les 431 Oeuvres de Francis Bacon





Francis Bacon né le 22 janvier 1561 à Londres (Royaume-Uni) et décédé en 1626, baron de Verulam, vicomte de St Albans, homme d'État et philosophe anglais, est un des pionniers de la pensée scientifique moderne.

Il était membre de la Chambre des communes en Angleterre avant de devenir le Procureur général pour l'Angleterre et le Pays de Galles, Lord gardien des sceaux royaux (en) et finalement chancelier à l'âge de 57 ans.

Bacon naquit le 22 janvier 1561, à York House, dans le Strand où son père, sir Nicholas Bacon (1509 - 1579) possédait une résidence. Ce dernier fut Lord Keeper (Lord Garde du Grand Sceau) pendant vingt ans. La mère de Bacon, Anne Cooke, était la seconde femme de Nicolas Bacon.

Bacon fut envoyé, à l'âge de douze ans (avril 1573) à l'université de Cambridge. Il se fit remarquer dès son enfance par la précocité de son génie, et conçut de bonne heure le dessein de réformer les sciences ; mais il fut longtemps détourné de ce projet par le soin de sa fortune. Dans sa jeunesse, il accompagna l'ambassadeur d'Angleterre Amias Paulet (en) en France à la cour de Henri III. Rappelé dans son pays par la mort de son père, il se fit recevoir avocat, et se livra avec succès à l'étude de la jurisprudence. Préférant néanmoins la carrière des affaires publiques, il s'attacha au comte d'Essex, et devint membre de la Chambre des communes (1592). Quoiqu'il eût consenti, pour se concilier la faveur d'Élisabeth, à justifier la condamnation du malheureux Essex, son protecteur, il ne reçut d'elle que le titre honorifique de Conseil de la Reine.

Après la mort d'Élisabeth, Jacques Ier, qui aimait les savants, éleva rapidement Bacon aux honneurs ; il le nomma successivement solliciteur général (1607), puis attorney général (1615), membre du conseil privé (1616), garde des Sceaux (1617), et enfin grand chancelier (1618) ; il le fit en outre Baron Verulam (en) et vicomte de Saint-Alban. C'est dans cette charge qu'il jugea Walter Raleigh (il fut le premier à lui annoncer sa mort), puis Thomas Howard (1619).

Bacon seconda puissamment les efforts du roi pour unir les royaumes d'Angleterre et d'Écosse, et fit d'utiles réformes. Mais il avait à peine exercé pendant deux ans les fonctions de grand chancelier qu'il fut accusé par les Communes de s'être laissé corrompre, en acceptant de l'argent pour des concessions de places et de privilèges. La raison de sa chute politique est une accusation de corruption envers la cour de chancellerie en 1621.

Simon d’Ewes (en), un contemporain du chancelier, tenait un journal. À la date du 3 mai 1621, alors que Bacon est dans les difficultés politiques, il fait un récit circonstancié de l’homosexualité de son adversaire :

Bacon fut en conséquence condamné par la cour des pairs à être emprisonné dans la tour de Londres et à payer une amende de 40 000 livres sterling ; il fut en outre privé de toutes ses dignités, et exclu des fonctions publiques (1621). Il admit sa faute, reçut une amende et ne remit plus jamais les pieds au Parlement. Par cette sentence sévère, le Parlement ne voulait pas tant frapper Bacon, dont le crime était loin d'être aussi grand qu'on l'a fait, qu'atteindre le favori de Jacques, George Villiers de Buckingham, dont le faible chancelier était la créature et dont il avait trop facilement toléré les malversations. Par contre, il se pourrait qu'il ait été victime des coups politiques dans le milieu de la cour anglaise. Au bout de quelques jours, le roi lui rendit la liberté, et lui fit remise de l'amende.

Quelques années après, le roi le releva de toutes les incapacités prononcées contre lui (1624). Cependant Bacon resta depuis sa disgrâce éloigné des affaires, et il consacra les dernières années de sa vie à ses travaux philosophiques. Il mourut le 9 avril 1626, à la suite d'expériences de physique qu'il avait faites avec trop d'ardeur. Sur le point de mourir, il écrit à Lord Arundel :

Des thèses controversées soutenues en premier par Elizabeth Wells Gallup puis par le Général Cartier dans Un Problème de cryptographie et d'histoire (Mercure de France, Paris, 1938, 4e édition) cherchent à démontrer que Francis Bacon et Shakespeare ne font qu'un. Leurs principaux contradicteurs sont William Friedman et son épouse Elizabeth, dans The Shakespearean Ciphers Examined.

En plus d'avoir fait carrière en droit et en politique, Francis Bacon a contribué à la science, la philosophie, l'histoire et la littérature. Adversaire de la scolastique, il est le père de l'empirisme. Durant l'étude des faux raisonnements, sa meilleure contribution a été dans la doctrine des idoles. D'ailleurs, il écrit dans le Novum Organum que la connaissance nous vient sous forme d'objets de la nature, mais que l'on impose nos propres interprétations sur ces objets (les « anticipations »). D'après Bacon, nos théories scientifiques sont construites en fonction de la façon dont nous voyons les objets ; l'être humain est donc biaisé dans sa déclaration d'hypothèses.

Francis Bacon est le père de l'empirisme sous sa forme moderne. Il pose le premier les fondements de la science moderne et de ses méthodes. Dans son étude des faux raisonnements, sa meilleure contribution a été dans la doctrine des idoles. D'ailleurs, il écrit dans le Novum Organum (ou « nouvelle logique » par opposition à celle d’Aristote) que la connaissance nous vient sous forme d'objets de la nature, mais que l'on impose nos propres interprétations sur ces objets. Bacon rédige deux ouvrages majeurs dans l'histoire de la science : De dignitate et augmentis scientiarum (« De la dignité et de l'accroissement des savoirs »), qui établit une classification des sciences de son époque, et signale leurs lacunes, et le Novum Organum (« Nouvel outil »), qui expose une méthode pour guider l’esprit et avancer dans les sciences et dans la connaissance. Ces deux ouvrages étaient conçus comme les deux premiers des six livres que devait compter l’Instauratio magna scientiarum, mais Bacon ne put terminer que ces deux-là.

D'après Bacon, nos théories scientifiques sont construites en fonction de la façon dont nous voyons les objets ; l'être humain est donc biaisé dans sa déclaration d'hypothèses. Pour Bacon, « la science véritable est la science des causes ». S’opposant à la logique aristotélicienne qui établit un lien entre les principes généraux et les faits particuliers, il abandonne la pensée déductive, qui procède à partir des principes admis par l’autorité des Anciens, au profit de l’« interprétation de la nature », où l’expérience enrichit réellement le savoir. En somme, Bacon préconise un raisonnement et une méthode fondés sur le raisonnement expérimental :

Bacon, à travers la phrase " On ne commande la nature qu'en lui obéissant" met en évidence que le pouvoir sur les choses vient de la connaissance du sujet. On ne peut obtenir de la nature en émettant seulement le souhait, il faut l'étudier, la comprendre pour pouvoir l'utiliser à ses fins. La connaissance est un pouvoir car il permet d'agir sur l'objet étudié de façon a obtenir ce que l'on veut de lui. Il ajoute que la technique et la science sont complémentaires, car la science permet de concevoir des inventions, comme la connaissance de la lumière permet de fabriquer des microscopes, mais que la technique permet d'explorer les sciences car le microscope ainsi construit sert à de nouvelles découvertes.

On lui doit également plusieurs concepts d'ordre médicinaux et moraux, comme le concept d'euthanasie.

L'idée prophétique de Francis Bacon était d'institutionnaliser une forme d'apprentissage expérimental afin de former une classe de scientifiques expérimentaux ayant les moyens de quérir le pouvoir. Cf. la Nouvelle Atlantide.

Il a formulé en 1597, l'équation fameuse, Nam et ipsa scientia potestas est, que l'on peut traduire par « En effet le savoir lui-même est pouvoir », plus connue sous sa forme moderne : « Savoir, c'est pouvoir », formule qui se trouve d'ailleurs déjà chez Abu'l-Qāsem Ferdousi (935–1020).

Il inventa un code pour chiffrer des messages diplomatiques.[réf. nécessaire].

Il élabora le schéma d'une langue universelle.

Il a laissé des écrits sur la jurisprudence, la politique, l'histoire, la morale et la philosophie. Ce sont surtout ces derniers qui l'ont rendu célèbre. Ils sont tous compris dans un vaste ouvrage que l'auteur nomme Instauratio magna, et qui devait se composer de six parties : la revue des sciences, la méthode nouvelle, le recueil des faits et des observations, l'art d'appliquer la méthode aux faits recueillis, les résultats provisoires de la méthode, les résultats définitifs ou philosophie seconde. De ces six parties, deux seulement ont été exécutées (De dignitate et augmentis scientiarum, Novum Organum), dans divers traités qui portent le titre d’Histoire naturelle, tels que le Sylva Sylvarum, l’Historia vite et morlis, l’Historia ventorum, l’Historia densi et rari. Il ne reste sur les autres parties que des ébauches incomplètes. Bacon est considéré comme le père de la philosophie expérimentale : l'idée fondamentale de tous ses travaux est de faire, comme il le dit, une restauration des sciences, et de substituer aux vaines hypothèses et aux subtiles argumentations qui étaient alors en usage dans l'école l'observation et les expériences qui font connaître les faits, puis une induction légitime, qui découvre les lois de la nature et les causes des phénomènes, en se fondant sur le plus grand nombre possible de comparaisons et d'exclusions.

Il a aussi laissé quelques opuscules philosophiques, qui ont été publiés en 1653 par Isidor Gruter à Amsterdam, sous le titre de Scripta in naturali et universali philosophia, 1 vol. in-18 ; des Discours, qu'il avait prononcés, soit comme solliciteur et attorney général, soit comme membre du parlement, et enfin un grand nombre de Lettres qui éclairent sa vie et son caractère.

→ Bibliographie de Francis Bacon

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Francis Bacon (philosophe) » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 (Wikisource)

[Biography - Francis Bacon - 11Ko]
Francis Bacon, 1st Viscount St. Alban,[a] Kt., KC (22 January 1561 – 9 April 1626) was an English philosopher, statesman, scientist, jurist, and author. He served both as Attorney General and Lord Chancellor of England. Although his political career ended in disgrace, he remained extremely influential through his works, especially as philosophical ...
[Biography - Francis Bacon - 16Ko]
Francis Bacon is a contemporary painter who was born in Ireland in the early 20th century but gre up in Britain. Most of his paintings feature figures abstracted and isolated. It wasn’t until he was middle aged that Bacon’s painting career really took off. Despite being an existentialist, something that he often showed through his paintings, Bacon ...
[Page - francis bacon - 4Ko]
Francis Bacon (Baron Baco von Verulam lat.: Baco oder Baconus de Verulamio * 22. Januar 1561 in London † 9. April 1626 in Highgate) war ein englischer Philosoph, Staatsmann und als Wissenschaftler Wegbereiter des Empirismus. Francis Bacon wurde am 22. Januar 1561 in London als der jüngere der zwei Söhne aus der zweiten Ehe von Sir Nicholas Bacon...
[Biography - Francis Bacon - 15Ko]
Sir Francis Bacon, dapprima latinizzato in Franciscus Baco(nus) e poi italianizzato in Francesco Bacone (Londra, 22 gennaio 1561 – Londra, 9 aprile 1626), è stato un filosofo, politico e giurista inglese vissuto alla corte inglese, sotto il regno di Elisabetta I Tudor e di Giacomo I Stuart. Formatosi con studi in legge e giurisprudenza, divenne un ...
[Biography - Francis Bacon - 15Ko]
Sir Francis Bacon, primer Baron Verulam, Vizconde de St Albans KC (22 de enero de 1561 – 9 de abril de 1626), canciller de Inglaterra, fue un célebre filósofo, político, abogado y escritor. Es considerado el padre del empirismo. Sus obras y pensamientos ejercieron una influencia decisiva en el desarrollo del método científico. Era hijo menor de Sir...
[Biography - Francis Bacon - 13Ko]
Фрэ́нсис Бэ́кон (англ. Francis Bacon, 1st Viscount St Albans) 22 января 1561(15610122) — 9 апреля 1626) — английский философ, историк, политический деятель, основоположник эмпиризма. В 1584 году в возрасте 23 лет был избран в парламент. С 1617 года лорд-хранитель печати, затем — лорд-канцлер барон Веруламский и виконт Сент-Олбанский. В 1621 году ...
[Biography - Francis Bacon - 6Ko]
弗朗西斯·培根,第一代聖阿爾本子爵(Francis Bacon, 1st Viscount St Alban,1561年1月22日-1626年4月9日),英国散文作家、法學家、哲学家、政治家,是古典经验论的始祖。 1561年1月22日,弗兰西斯·培根出生于伦敦一个高級官員家庭。他的父亲尼古拉·培根爵士(Sir Nicholas Bacon)是伊丽莎白女王的掌璽大臣。培根是父親第二位妻子的最小的兒子。他的母亲是文艺复兴时代的一个博学多才的贵族妇女,她的妹夫是伊丽莎白女王的重臣伯利勋爵。有了这种家庭背景和社会关系,再加上才华出众,培根很早就有了出入宫廷的机会。早在孩提时代,他就被伊丽莎白女王称为“我的小掌玺大臣”。雄心勃勃的培根很希望得到一条谋取功名利禄的捷径,立志以后为官。他十二歲入讀剑桥大学...
[Biography - Francis Bacon - 3Ko]
Francis Bacon, também referido como Bacon de Verulâmio (Londres, 22 de janeiro de 1561 — Londres, 9 de abril de 1626) foi um político, filósofo e ensaísta inglês, barão de Verulam (ou Verulamo ou ainda Verulâmio), visconde de Saint Alban. É considerado como o fundador da ciência moderna. Desde cedo, sua educação orientou-o para a vida política, na ...
[Biography - Francis Bacon - 12Ko]
フランシス・ベーコン(Francis Bacon, Baron Verulam and Viscount St. Albans、1561年1月22日 - 1626年4月9日)は、イギリスの哲学者、神学者、法学者である。イングランド近世(ルネサンス期)の人物。 「知識は力なり」(Ipsa scientia potestas est)の名言で有名。 エリザベス1世の国璽尚書を務めたニコラス・ベーコンの子。12歳でケンブリッジ大学トリニティ・カレッジに入学。その後、ロンドンのグレイ法曹院で法律を学ぶ。18歳で父を亡くした後、23歳で国会議員となり、当時、エリザベス女王の寵臣だったエセックス伯の腹心となる。1601年にエセックス伯が反乱を起こすと法律家として告発し、処刑後は事件の全貌を明らかにする公...
[Biography - Francis Bacon - 2Ko]
-- -- -- -- -- -