+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888
English
Français
Deutsch
Italiano
Español
Русский
中国
Português
日本

Portfolio Jules Bastien Lepage Toute les oeuvres. (39: Huile, Huile Sur Toile)

 

  • Jules Bastien Lepage - Le London bootblack
  • Jules Bastien Lepage - Les Foins
  • Jules Bastien Lepage - Saison d Octobre. Récolte des pommes de terre
  • Jules Bastien Lepage - Mûrs Les Blés 1
  • Jules Bastien Lepage - La Communiante
  • Jules Bastien Lepage - Le Portrait de Sarah Bernhardt
  • Jules Bastien Lepage - Le Mendiant
  • Jules Bastien Lepage - Le Mendiant
  • Jules Bastien Lepage - Pas Mèche
  • Jules Bastien Lepage - Les Blés murs
  • Jules Bastien Lepage - Jeanne d Arc
  • Jules Bastien Lepage - Jeanne d Arc
  • Jules Bastien Lepage - Pas Meche (Rien Diong)
  • Jules Bastien Lepage - Octobre - pommes de terre recueillir
  • Jules Bastien Lepage - Les Enfants Pecheurs
  • Jules Bastien Lepage - Sarah Bernhardt
  • Jules Bastien Lepage - La Pauvre Fauvrette
  • Jules Bastien Lepage - Autoportrait
  • Jules Bastien Lepage - A Harvest Time
  • Jules Bastien Lepage - Thames, Londres
  • Jules Bastien Lepage - Diogène
  • Jules Bastien Lepage - Marchande de Fleurs A Londre
  • Jules Bastien Lepage - Lepage Bastian
  • Jules Bastien Lepage - Achille et Priam
  • Jules Bastien Lepage - The Blind Beggar
  • Jules Bastien Lepage - Mûrs Les Blés
  • Jules Bastien Lepage - Fleurs en bord de route (aussi connu comme La petite bergère)
  • Jules Bastien Lepage - Fête des Morts
 
Toutes les 39 Oeuvres de Jules Bastien Lepage





Jules Bastien-Lepage (1 Novembre 1848 - Décembre 10, 1884), était un peintre naturaliste français.

Vie et travail

Bastien-Lepage est né dans le village de Damvillers, Meuse, et a passé son enfance. père Bastien a augmenté de raisin dans un vignoble pour soutenir la famille. Son grand-père a vécu dans le village; son jardin avait des arbres fruitiers de pommiers, poiriers, pêchers et contre les hautes murailles. Bastien a eu un goût précoce pour le dessin, et ses parents favorisé sa créativité par l'achat de reproductions de tableaux pour lui de copie.

L'éducation

premier professeur Jules Bastien-Lepage était son père, lui-même un artiste. Sa première formation a été à Verdun, et poussés par l'amour de l'art, il se rendit à Paris en 1867, où il a été admis à l'École des Beaux-arts, travaillant sous Cabanel. Il a été décerné la première place pour le dessin mais il a passé la plupart de son temps de travail seul, seulement apparaissent occasionnellement dans la classe. Néanmoins, il a complété trois ans à l'école. Dans une lettre à ses parents, il s'est plaint que le modèle de la vie était un homme dans la pose d'un luthiste médiévale. Après avoir exposé dans les Salons de 1870 et 1872 œuvres qui ont attiré aucune attention, en 1874, il a fait sa marque avec sa chanson de printemps, une étude de la vie rurale, représentant une paysanne assise sur un tertre regardant vers le bas sur un village. Son portrait de mon grand-père, exposées dans la même année, ne fut pas moins remarquable par sa simplicité naïve et a reçu une médaille de troisième classe.

Les premiers travaux

Lorsque la guerre franco-prussienne éclate, Bastien se sont battus quand les hommes étaient nécessaires pour les troupes. Bastien était un homme à cette époque, de hauteur moyenne et stout. Après la guerre, il rentra chez lui pour peindre les villageois. En 1873, il peint son grand-père dans le jardin, et cette peinture plus tard, est devenu un favori des amateurs d'art de nombreux de ses fidèles à la qualité de vie. En 1873, il a également été chargé de peindre le prince de Galles.

Prix ​​de Rome

Ce succès a été confirmé en 1875 par la Première Communion, une photo d'une petite fille minutieusement travaillé jusqu'à quant à la couleur, et un Portrait de M. Hayern. En 1875, il a pris le second Prix de Rome avec ses anges apparaissent aux bergers, présenté à nouveau en 1878. Sa prochaine entreprise à remporter le Grand Prix de Rome en 1876 avec Priam aux pieds d'Achille a été de nouveau échoué (il est dans la galerie Lille), et le peintre déterminé à retourner à la vie paysanne. Pour le Salon de 1877, il a envoyé un portrait en pied de Lady L. et mes parents, et en 1878 un Portrait de M. Theuriet et Le Hayfield. La dernière photo, maintenant au Luxembourg, est considérée comme une œuvre typique de son cachet de la vérité réaliste.

Acclamation

Dès Bastien-Lepage a été reconnu en France comme le leader d'une école, et son Portrait de Mlle Sarah Bernhardt (1879), peint en une touche de lumière, lui a valu la croix de la Légion d'honneur. En 1880, il expose un petit portrait de M. Andrieux et de Jeanne d'Arc écoutant les voix et la même année, à la Royal Academy, le petit portrait du prince de Galles. En 1881, il peint le mendiant et le portrait d'Albert Wolf, en 1882 Jacques Le Père; en 1885 Love in a village, dans lequel on retrouve quelques traces de l'influence de Gustave Courbet. Son dernier ouvrage en date est La Forge (1884).

Mort et héritage
Autoportrait établi quelques jours avant sa mort.

Entre 1880 et 1883, il voyagea en Italie et a apprécié son voyage beaucoup. L'artiste, longtemps malade, avait tenté en vain de rétablir sa santé à Alger. Il mourut à Paris en 1884, lors de la planification d'une nouvelle série de sujets en milieu rural. Son ami, le prince Bojidar Karadjordjevic, était avec lui à la fin et a écrit,

"Enfin, il a été incapable de travailler plus;. Et il est mort le 10 Décembre 1884, le dernier soupir dans mes bras En tête de sa tombe de sa mère et son frère amoureusement planté un pommier, qui tous les averses de printemps à son la richesse de pétales de nacre sur la dernière demeure du grand maître dont la perte nous pleurons tous.

Après sa mort, une exposition spéciale de plus de 200 de ses tableaux a été formé à l'Ecole des Beaux-Arts. En 1889, certains de ses meilleurs travaux a été présenté à l'Exposition universelle de Paris.

Parmi ses œuvres les plus importantes, peut également citer le portrait de Mme J. Drouet (1883); Gambetta sur son lit de mort, et des paysages; Le Vintage (1880), et de la Tamise à Londres (1882). Le petit ramoneur ne fut jamais terminé. Une exposition de ses œuvres a été ouvert en Mars et avril 1885. Un musée lui est consacré à Montmédy. Une statue de Bastien-Lepage de Rodin a été érigé en Damvillers. Une notice nécrologique par le prince Bojidar Karadjordjevic, paru dans le Magazine of Art (Cassell) en 1890.
[Biography - Jules Bastien Lepage - 13Ko]

Jules Bastien-Lepage né Jules Bastien est un peintre naturaliste français né le 1er novembre 1848 à Damvillers et mort le 10 décembre 1884 à Paris.

Né à Damvillers, près de Verdun, dans un milieu modeste et humble de propriétaires terriens et de paysans. Il suit des études secondaires à Verdun au lycée Buvignier et muni de son baccalauréat ès-sciences après une scolarité sans relief particulier, où il manifesta une timide vocation artistique. Il arrive à Paris en 1867. Il entre à l'Administration générale des postes en tant que surnuméraire, ce qui lui laisse le temps de travailler le dessin. La situation n'est cependant pas glorieuse. À la même époque, il tente le concours de l'école des Beaux-Arts de Paris. Il ne sera pas reçu mais pourra fréquenter les cours en tant qu'aspirant. L'année suivante, il est admis dans l'atelier de Cabanel où il s'entraîne à dessiner. Le 20 octobre 1868 enfin, il est reçu premier au concours et entre à l'école des beaux-arts dans la section peinture ainsi que son ami Louis-Joseph-Raphaël Collin. Commencent alors de nombreuses démarches pour l'allocation de bourses, aides financières diverses... Il fait ses débuts au salon de 1870 avec un portrait qui ne fut pas remarqué.

En 1873, il expose Au printemps et, en 1874, Mon grand-père, tous deux particulièrement appréciés par les critiques. En 1875, l'Annonciation aux bergers lui permet d'être deuxième au Grand Prix de Rome. Il va hésiter entre deux directions : les thèmes traditionnels et ses goûts pour les scènes de la vie paysanne. Peintre de la vie rurale, il aime travailler près des paysans, les suivre dans leurs occupations quotidiennes. Viendront : Les Foins, Saison d'octobre, Le Père Jacques, l'Amour au village, Le Faucheur aiguisant sa faux, etc.

Dans le parc des Rainettes (à Damvillers), alors vaste verger, il souhaite créer un atelier de plein air. Il y reçoit des personnalités, telles que le frère du Roi de Serbie ou l'écrivain André Theuriet. Parallèlement, il fait une carrière de grand portraitiste par un travail qui rappelle le réalisme flamand dans ses dimensions modestes et sa facture précise. Ce sont les portraits du prince de Galles, de Monsieur Wolff, de Madame Godillot, de Juliette Drouet, de Sarah Bernhardt, etc.

Marie Bashkirtseff lui voue une admiration profonde. Il ne travailla guère plus de dix ans et pourtant il laisse une œuvre étonnante et exceptionnelle. Ses toiles figurent dans les plus grands musées du monde : Paris, Londres, New York, Moscou, Melbourne, Philadelphie, etc.

Jules Bastien-Lepage n'a malheureusement pas pu donner toute la mesure de son talent, il meurt trop tôt à 36 ans en 1884 le 10 décembre, dans son atelier de la rue Legendre à Paris d'une tumeur cancéreuse placée entre l'abdomen et l'épigastre. Après sa mort, c'est son frère Émile qui donna au jardin des Rainettes son aspect de parc. Architecte des Beaux-arts, il devint peintre paysagiste.

« Les foins » de 1877. Une longue analyse descriptive du tableau de Bastien-Lepage par le critique Paul Mantz permet de mieux comprendre la complexité des réactions de l'époque devant ces images de moments de repos après des travaux pénibles : « Cette paysanne est un monument de sincérité, un type dont on se souviendra toujours. Elle est très hâlée par le soleil, elle est laide; la tête est carrée et mal dégrossie; c'est la reproduction implacablement fidèle d'une jeune campagnarde qui ne s'est jamais regardée au miroir de l'idéal. Mais dans cette laideur il y a une âme. Cette faneuse si vraie par l'attitude, les yeux fixés vers un horizon mystérieux, est absorbée par une pensée confuse, par une sorte de rêverie instinctive et dont l'intensité se double de l'ivresse provoquée par l'odeur des herbes coupées. Le son d'une cloche, l'appel du maître des faucheurs, la tireront bientôt de sa contemplation muette. Elle reprendra son dur travail, elle rentrera dans les fatalités de la vie réelle. Mais pendant cette rude journée, l'âme aura eu son entracte. De tous les tableaux du Salon, y compris les tableaux religieux, la composition de Bastien-Lepage est celle qui contient le plus de pensée ». Il faut aussi regarder le tableau, de Jules Breton, Le chant de l'alouette, peint à la même époque en 1884, aujourd'hui à l'Art Institute of Chicago, pour percevoir une vision commune de la paysannerie française à la fin du XIXe siècle.

On prétend parfois que Zola a « lâché » les impressionnistes, qu'il n'aurait pas compris, pour se tourner vers des peintres comme Bastien-Lepage, dont il reconnaît les talents de portraitiste dès 1876 et qui fut son ami. Une lecture attentive des textes montre qu'il n'en est rien. Fidèle à sa méthode critique, qui constate et analyse les évolutions objectives de l'histoire de l'art plus qu'elle ne définit des règles, Zola montre comment Bastien-Lepage, formé par Cabanel, a inconsciemment subi l'influence de la formule impressionniste dont il consacre le triomphe en l'affadissant, en la mettant adroitement à la portée du public. Mais le succès de Bastien-Lepage milite contre le peintre aux yeux de Zola : les vraies personnalités sont toujours en butte à l'hostilité de la foule... « Tous les créateurs ont rencontré au début de leur carrière une forte résistance, c'est une règle absolue, qui n'admet pas d'exception; mais lui on l'applaudit, mauvais signe... » (Lettres de Paris. Nouvelles littéraires et artistiques; Le Messager de Paris)

[Biography - Jules Bastien Lepage - 6Ko]
Jules Bastien-Lepage (November 1, 1848 – December 10, 1884), was a French naturalist painter, a style related to the Realist movement. Bastien-Lepage was born in the village of Damvillers, Meuse, and spent his childhood there. Bastien's father grew grapes in a vineyard to support the family. His grandfather also lived in the village his garden had...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 6Ko]
Jules Bastien-Lepage (November 1, 1848 - December 10, 1884), was a French naturalist painter. Life and work Bastien-Lepage was born in the village of Damvillers, Meuse, and spent his childhood there. Bastien's father grew grapes in a vineyard to support the family. His grandfather also lived in the village his garden had fruit trees of apple, pear...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 6Ko]
Jules Bastien-Lepage (1. November 1848 - 10. Dezember 1884) war ein Naturforscher Französisch Maler. Leben und Werk Bastien-Lepage wurde in dem Dorf Damvillers, Maas, geboren und verbrachte seine Kindheit dort. Bastien Vater wuchs Trauben im Weinberg der Familie zu unterstützen. Sein Großvater lebte auch im Dorf seinem Garten hatte Obstbäume, Apfe...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 13Ko]
Jules Bastien-Lepage (* 1. November 1848 in Damvillers, Département Meuse, Lothringen) † 10. Dezember 1884 in Paris) war ein französischer Maler. Sein Werk ist dem Naturalismus zuzuordnen. Als Sohn eines Großbauern aus Lothringen studierte Bastien-Lepage seit 1868 bei Alexandre Cabanel an der École des Beaux-Arts in Paris. Nach einer schweren Krie...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 4Ko]
Jules Bastien-Lepage (1 novembre 1848 - 10 dicembre 1884), è stato un pittore naturalista francese. Vita e lavoro Bastien-Lepage è nato nel villaggio di Damvillers, della Mosa, e ha trascorso la sua infanzia. Bastien padre crebbe uva in una vigna per sostenere la famiglia. Il nonno ha vissuto in paese, il suo giardino era alberi da frutto di mela, ...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 13Ko]
Jules Bastien-Lepage (Damvillers, 1º novembre 1848 – Parigi, 10 dicembre 1884) è stato un pittore francese. Nacque presso Verdun, in un ambiente modesto e umile di proprietari terrieri e di contadini. Fece le scuole secondarie al Liceo Buvignier di Verdun e prese il diploma a indirizzo scientifico senza particolari meriti scolastici. Mostrò però, t...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 6Ko]
Jules Bastien-Lepage (1 nov 1848 hasta 10 dic 1884), fue un pintor naturalista francés. Vida y obra Bastien-Lepage nació en el pueblo de Damvillers, Mosa, y pasó su infancia allí. Bastien padre creció uvas en un viñedo de apoyar a la familia. Su abuelo también vivía en el pueblo, su jardín había árboles frutales de manzana, pera y melocotón en cont...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 13Ko]
Jules Bastien-Lepage (1 noviembre 1848 - 10 diciembre 1884), pintor francés, nació en el pueblo de Damvillers, donde paso su infancia. La familia de Bastien vivia del cultivo de uvas. Su abuelo también vivía con ellos en el pueblo en su casa habia un jardín de muros altos donde había árboles frutales de manzana, pera y durazno, Bastien tuvo desde ...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 4Ko]
Жюль Бастье́н-Лепа́ж (Jules Bastien-Lepage 1 ноября 1848, Данвилье, Мёз — 10 декабря 1884, Париж) — французский художник, представитель натурализма в живописи как составной части реализма. Это был один из первых французских художников, наряду с великим Жюлем Бретоном, изобразивших крестьянский быт в духе натурализма. Другом и поклонником его талан...
[Biography - Jules Bastien Lepage - 3Ko]
-- -- -- -- -- -