+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888
English
Français
Deutsch
Italiano
Español
Русский
中国
Português
日本

"Ellen Terry Asleep", dessin de George Frederic Watts (1817-1904, England)

Anniversaire de Winslow Homer, 30% remise! Valide:24/02/2017

Livraison gratuite. retours gratuits Tout le temps. Voir les détails.

Reproduction George Frederic Watts , Reproduction George Frederic Watts
'Ellen Terry Asleep', dessin de George Frederic Watts (1817-1904, England)
Reproduction George Frederic Watts , Reproduction George Frederic Watts



 
Impression sur toile   Reproduction
Achat d'une reproduction sur toile de George Frederic Watts Vous souhaitez acquérir une impression sur toile de cette œuvre de George Frederic Watts ? WahooArt.com réalise pour vous une impression sur toile 100% cotton 400gsm avec les machines les plus modernes à la dimension que vous souhaitez sur toile 100% coton.
N’hésitez plus commandez maintenant votre œuvre !


  Achat d'une copie de George Frederic Watts peinte à la main Pour juste un peu plus cher qu'une impression vous pouvez avoir une copie de cette oeuvre de George Frederic Watts peinte à la main
Cliquez ici pour acheter une reproduction à l'huile peinte à la main de cette oeuvre de George Frederic Watts peinte à la main

George Frederic Watts (23 février 1817 – 1er juillet 1904) est un peintre et sculpteur anglais populaire de l'époque victorienne lié au mouvement symboliste. Watts est devenu célèbre de son vivant pour ses œuvres allégoriques telles que les tableaux Hope et Love and Life.

Biographie

Watts est né dans le quartier Marylebone de Londres le jour anniversaire du compositeur Georg Friedrich Haendel (ce qui explique qu'il porte le même prénom), du second mariage d'un pauvre fabricant de piano. D'une santé fragile, sa mère est décédée alors qu'il était très jeune et il a poursuivi sa scolarité à domicile avec son père qui lui donna une éducation chrétienne conservatrice mais également des bases classiques comme l'Iliade, ce qui influença son art.

Très rapidement, il montra des signes artistiques prometteurs, apprenant la sculpture dès l'âge de 10 ans avec William Behnes, étudiant avec dévouement les Marbres d'Elgin puis en rejoignant la Royal Academy comme étudiant à l'âge de 18 ans. Il début aussi sa carrière de portraitiste grâce au patronage de l'un de ses contemporains, Alexander Constantine Ionides, dont il devint plus tard un ami proche. Il attira l'attention du public avec un dessin appelé Caractacus qui était en compétition pour les peintures murales de la nouvelle Chambre du Parlement à Westminster en 1843. Watts remporta le premier prix qui récompensait sa peinture narrative sur un sujet patriotique. En réalité, Watts contribua assez peu à la décoration de Westminster mais il en conserva sa vision de monuments couverts de peintures murales représentant l'évolution spirituelle et sociale de l'humanité.

Le prix qu'il obtint lors de la compétition de Westminster lui permit en revanche de financer un long voyage en Italie à partir de 1843. Watts y resta assez longuement et devint un proche de l'ambassadeur britannique Henry Fox et son épouse Mary Augusta. Durant son séjour en Italie, Watts commença à réaliser des paysages et il s'inspira de la Chapelle Sixtine de Michel Ange ainsi que de la chapelle Scrovegni de Giotto. En 1847, alors qu'il était toujours en Italie, Watts participa à une nouvelle compétition pour la Chambre du Parlement anglais avec un tableau « Alfred Incitant les Saxons pour Rencontrer les Danois en mer », sur un thème patriotique mais en s'inspirant des sculptures de Phidias.

Il quitte Florence en avril 1847 pour ce qui devait être un court retour à Londres où, en définitive, il finit sa vie. De retour au Royaume-Uni, il ne parvint pas à trouver un bâtiment lui permettant de réaliser son projet d'une grande fresque inspirée de ses expériences italiennes, même s'il réalisa en 1859 une fresque, d'environ 14m sur 12m sur la partie haute du mur est de la salle du Palais de justice de Lincoln's Inn et dénommée Justice, A Hemicycle of Lawgivers (Justice, un hémicycle pour le législateur) inspirée par L'École d'Athènes de Raphaël. C'est pourquoi la plupart de ses œuvres majeures dont des peintures à l'huile conventionnelles.
Dans son atelier, il rencontra Henry Thoby Prinsep, qui fut membre du conseil législatif de l'Inde britannique pendant 16 ans, ainsi que son épouse Sara née Pattle. Watts rejoignit ainsi le cercle de la famille Prinsep, avec notamment les sept sœurs de Sara parmi lesquelles Virginia, dont Watts tomba amoureux mais qui se maria en 1850 avec Charles Vicomte de Eastnor, et Julia Margaret Cameron). Finalement, en 1850, après avoir vécu dans le quartier de Mayfair à Londres, les Prinsep lui louèrent leur maison de Kensington où il vécut pendant 21 ans avec eux et leurs salons littéraires. L'un des deux seuls élèves que Watts accepta de former était le fils d'Henry Princep, Valentine Cameron Prinsep, l'autre étant John Roddam Spencer Stanhope 1. Sur le plan artistique, Watts exposa des peintures épiques à Whitechapel grâce à son ami Samuel Barnett et il reçut finalement une commande pour la Chambre du Parlement où il réalise, entre 1852 et 1853, Le Triomphe du Chevalier à la Croix Rouge, inspiré du poème La Reine des fées. Il effectua également un court voyage en Italie en 1853, en passant par Venise, puis, avec Charles Thomas Newton il participe aux fouilles d'Halicarnasse en 1856 et 1857, avant de revenir en Angleterre après un détour par Constantinople et les îles grecques.

Dans les années 1860, les œuvres de Watts révèlent l'influence de Rossetti, soulignant souvent un plaisir sensuel et des couleurs riches. Parmi les peintures de cette période, on peut noter le portrait de sa jeune épouse, l'actrice Ellen Terry, qui était de 30 ans sa cadette, qu'il avait rencontré par l'intermédiaire de leur ami mutuel Tom Taylor, et avec laquelle Watts s'est marié le 20 février 1864, sept jours avant son 17ème anniversaire. Lorsqu'elle s'est enfuie avec un autre homme après moins d'un an de mariage, Watts fut obligé de divorcee.

L'association entre Watts, Rossetti et le mouvement esthétique se délita durant les années 1870, au fur et à mesure de l'évolution du travail de Watts qui combinait les traditions Classiques avec une peinture délibérément agitée et trouble visant à illustrer les énergies dynamiques de la vie et de l'évolution, mais aussi le caractère transitoire et fragile de la vie. Ses œuvres sont influencées par les idées de Max Müller, le fondateur de la religion comparée. Watts espérait représenter le développement "des mythologies des races [du monde]" dans une grande synthèse d'idées spirituelles avec la science moderne, particulièrement l'évolution Darwinienne.

Au début des années 1870, arrivant au terme des 21 années de location de la maison de Prinsep qui devait d'ailleurs être démolie, Watts commanda une nouvelle maison dans Londres, proche de celle de celle de l'architecte Charles Robert Cockerell, sur les terres du peintre Frederic Leighton. En outre, il acheta une maison à Freshwater sur l'île de Wight où ses amis Julia Margaret Cameron et Alfred Tennyson possédaient déjà une maison. Pour maintenir sa relation d'amitié avec la famille Prinsep et ses enfants, il leur fit construire une maison, The Briary, proche de Freshwater et adopta Blanche Clogstoun, l'un de leur parents. En 1877, le jugement provisoire de divorce avec Ellen Terry devint définitif et la galerie Grosvenor put ouvrir avec l'aide de son ami Coutts Lindsay.

En 1886, alors âgé de 69 ans, Watts s'est une nouvelle fois marié avec Mary Fraser-Tytler, une créatrice et potier écossaise, qui avait alors 36 ans. En 1891, il acheta des terres et fit construire près de Compton, au sud de Guildford dans le Surrey. Le couple appela la maison "Limnerslease" 2 et il fit construire la Watts Gallery à proximité, un musée dédié à ses œuvres et qui ouvrit en avril 1904, quelque temps avant sa mort. L'épouse de Watts a conçu à proximité la Chapelle mortuaire (Watts Mortuary Chapel) dans laquelle Watts peignit The All-Pervading pour décorer l'Autel.

De nombreuses peintures de Watts sont exposées à Tate Gallery de Londres. Lui même fit donation au musée de 18 de ses œuvres les plus symboliques en 1897, et trois autres en 1900. Ayant refusé à deux reprises le titre de Baronnet que lui offrait la Reine Victoria, il fut élu au rang d'Académicien de la Royal Academy en 1867 et accepta l'Ordre du Mérite en 1902, "au nom des artistes britanniques" selon ses propres termes.
Dans ses dernières peintures, la créativité de Watts s'est transformée en images mystiques comme dans The Sower of the Systems (Le Semeur du Système), tableau dans lequel il semble anticiper l'art abstrait. Cette peinture dépeint Dieu comme une forme à peine visible dans un univers rempli d'étoiles et de nébuleuses. D'autres œuvres tardives de Watts paraissent également précurseurs des peintures de Pablo Picasso dans sa "période bleue".

Watts était également réputé comme portraitiste. Ses portraits étaient ceux des hommes et femmes les plus importantes de l'époque au Royaume-Uni. Beaucoup d'entre eux font aujourd'hui partie des collections de la National Portrait Gallery à laquelle Watts avait donné 17 de ses œuvres en 1895, puis une trentaine supplémentaire par la suite. Dans ses portraits, Watts avait tendance à accentuer les signes de tension et l'usure des visages de ses modèles. Parmi ses portraits célèbres on peut citer ceux de Charles Dilke, Thomas Carlyle et William Morris.

Dans ses dernières années, Watts s'est aussi intéressé à la sculpture. Son œuvre la plus connue date de 1902 et est une grande statue en bronze appelée Physical Energy (Énergie physique). Elle représente un homme nu sur le dos d'un cheval, se protégeant les yeux du soleil en regardant devant lui. Cette sculpture devait au départ être dédiée à Mahomet, Attila, Tamerlan et Genghis Khan, que Watts considérait comme personnifiant l'énergie brute menant au pouvoir. Un moulage de cette sculpture a été installé au Rhodes Memorial de Cape Town en Afrique du Sud, en honneur au visionnaire Cecil Rhodes. Un autre moulage est à Londres dans le jardin Kensington Gardens.

[Biography - George Frederic Watts - 12Ko]
George Frederic Watts , OM (23 February 1817 - 1 July 1904) was a popular English Victorian painter and sculptor associated with the Symbolist movement. Watts became famous in his lifetime for his allegorical works, such as Hope (see image) and Love and Life. These paintings were intended to form part of an epic symbolic cycle called the "House of ...
[Biography - George Frederic Watts - 12Ko]
George Frederic Watts (* 23. Februar 1817 in London &dagger 1. Juni 1904 in Compton, Surrey) war ein bedeutender Maler und Bildhauer im viktorianischen England. Sein malerisches Werk umfasst große Fresken und Historiengemälde sowie allegorische und mythologische Darstellungen bedeutender war Watts als Porträtist prominenter Zeitgenossen. Als Bil...
[Biography - George Frederic Watts - 5Ko]
George Frederic Watts , a volte noto con il nome di George Frederick Watts (Londra, 23 febbraio 1817 - Compton, 1 luglio 1904), è stato un pittore e scultore inglese dell'epoca Vittoriana, spesso associato al movimento artistico del Simbolismo. Watts divenne famoso nel suo tempo per le sue opere allegoriche, come Hope e Love and Life. Questi dipint...
[Biography - George Frederic Watts - 8Ko]
Bills. George Frederick Watts , (23 de febrero de 1817 - 1 de julio de 1904) fue un popular pintor y escultor inglés victoriano asociado con el movimiento simbólico. Watts llegó a ser famoso durante su vida debido a sus trabajos alegóricos, tales como Hope (Esperanza) y Love and Life (Amor y Vida). Estas pinturas fueron pensadas para formar parte d...
[Biography - George Frederic Watts - 9Ko]
George Frederic Watts, OM (23 de fevereiro, 1817 - 1 de Julho de 1904) foi um pintor Inglês populares vitoriana e escultor associado ao movimento simbolista. Watts ficou famoso em sua vida por suas obras alegóricas, como Hope (ver imagem) e Amor e Vida. Estas pinturas foram destinados a formar parte de um ciclo épico simbólico chamado a "Casa da Vi...
[Biography - George Frederic Watts - 13Ko]
Джордж Фредерик Уотс, О. М. (23 февраля 1817 - 1 июля 1904) был популярный английский викторианский художник и скульптор, связанные с движением символистов. Уоттс стала известной в своей жизни за его аллегорические произведения, такие, как надежда (см. изображение) и Любви и Жизни. Эти картины были предназначены, чтобы стать частью эпического цикла...
[Biography - George Frederic Watts - 23Ko]
乔治弗雷德里克瓦,OM(1817年2月23日 - 1904年7月1日)是一种流行的英国维多利亚时代的画家,雕塑家与象征主义运动有关。瓦成为著名在他的一生,他的寓言作品,如希望(见图片),爱情和生活。这些画的目的,形成一个象征性的史诗周期的一部分,被称为“生命之家”,在其中的情感和生活的愿望都将在一个通用的符号语言表示。 瓦特出生在马里波恩,伦敦的乔治弗雷德里克亨德尔后,他被评为的生日,一个贫穷的钢琴制造商的第二任妻子。玲珑在与他的母亲的健康和死亡时,他还年轻,他是家庭教育由他的父亲在一个保守的基督教的解释,以及通过如伊利亚特经典 - 生活前把他传统的宗教,而后者是对他的艺术的不断的影响。他很早就表现出艺术的承诺,学习雕塑,从威廉Behnes 10岁开始悉心研究的埃尔金大理石雕(后来写作“这是...
[Biography - George Frederic Watts - 5Ko]
ジョージフレデリックワッツ、OM(1817年2月23日 - 1904年7月1日)は、象徴の動きに関連付けられている人気の英語のビクトリア朝の画家と彫刻家だった。ワットは、そのような希望(画像を参照)と愛と生命と、彼の寓話作品の彼の一生の間に有名になった。これらの絵画は、人生の感情や願望がすべての普遍的な記号言語で表現されるような"生命の家"と呼ばれる壮大な象徴的サイクル、の一部を形成するために意図されていた。 ワッツは貧しいピアノメーカーの二番目の妻にジョージフレデリックハンデル(彼が指名された人の後)の誕生日、にメリルボーン、ロンドンで生まれた。生活のための従来の宗教を離れて彼を入れ、前者が、一方 - 彼はまだ若かったしながら死んで健康で、彼の母親との微妙な、彼は家庭教育をキリスト教の保守...
[Biography - George Frederic Watts - 6Ko]

 

WahooArt.com
Arts & Entertainment > Hobbies & Creative Arts > Artwork
W-BRUE-8BWQAB----FR-
"Ellen Terry Asleep", dessin de George Frederic Watts (1817-1904, England)
/A55A04/w.nsf/O/BRUE-8BWQAB/$File/GEORGE-FREDERIC-WATTS-ELLEN-TERRY-ASLEEP.JPG
George Frederic Watts
dessin
dessin
EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL