+ 1 (707) 877-4321
+ 33 977-198-888
English
Français
Deutsch
Italiano
Español
Русский
中国
Português
日本

"La femme qui pleure", huile de Matthias Grünewald (1470-1528, Germany)

Livraison gratuite. retours gratuits Tout le temps. Voir les détails.

Impression Sur Toile Matthias Grünewald , Impression Sur Toile Matthias Grünewald
'La femme qui pleure', huile de Matthias Grünewald (1470-1528, Germany)
Reproduction Matthias Grünewald , Reproduction Matthias Grünewald

Matthias Grünewald - huile

La femme qui pleure (1512-1514) est une œuvre d art (craie noire sur papier brunâtre) par l Allemand Matthias Grünewald peintre de la Renaissance. Ce dessin est une étude pour le retable d Issenheim. L œuvre d art (403 x 297 mm) se trouve aujourd hui dans la collection privée.



 
Impression sur toile   Reproduction
Achat d'une reproduction sur toile de Matthias Grünewald Vous souhaitez acquérir une impression sur toile de cette œuvre de Matthias Grünewald ? WahooArt.com réalise pour vous une impression sur toile 100% cotton 400gsm avec les machines les plus modernes à la dimension que vous souhaitez sur toile 100% coton.
N’hésitez plus commandez maintenant votre œuvre !


  Achat d'une copie de Matthias Grünewald peinte à la main Pour juste un peu plus cher qu'une impression vous pouvez avoir une copie de cette oeuvre de Matthias Grünewald peinte à la main
Cliquez ici pour acheter une reproduction à l'huile peinte à la main de cette oeuvre de Matthias Grünewald peinte à la main

Matthias Grünewald (de son vrai nom probablement Mathis Gothart Nithart), né probablement à Wurtzbourg, en Bavière, v. 1475–1480 et mort à Halle, en Saxe-Anhalt, en 1528, était un peintre et ingénieur hydraulique allemand de la Renaissance, contemporain d'Albrecht Dürer.

 

Biographie

Identité
 
Retable d'Issenheim, L'incarnation du fils de Dieu (« Concert des Anges »)
c. 1512-1515, Huile sur bois
Musée d'Unterlinden, ColmarL'identité de « Matthias Grünewald » reste incertaine. Ce nom lui fut donné, de manière assez arbitraire, par Joachim von Sandrart (1606–1688), « le Giorgio Vasari allemand », qui, après environ un siècle d'oubli quasi-total du nom sinon de l'œuvre, le redécouvre et en parle dans sa volumineuse Teutsche Academie der Edlen Bau-, Bild- und Mahlerey-Künste (encyclopédie des architectes, sculpteurs et peintres allemands) de 1675. On lui connaît d'ailleurs plusieurs types de signatures – MGN avec G dans M, et N latéral ; MGN avec G dans M, et N superposé ; MG avec G dans M et Mathis —– qui ont ajouté à la confusion autour de son nom : s'appelait-il Gothart —– « le pieux » — surnommé Neithart — « le chagrin » —– ou l'inverse ? Sur les documents qui nous restent attestant de ses contrats d'ingénieur hydraulique pour la cour du jeune archevêque, Albrecht de Brandenbourg (1490-1545), auprès de Jacques de Liebenstein, ou, auparavant, de l'archevêque Uriel von Gemmingen d'Aschaffenbourg, il est tantôt appelé Gothart, tantôt Neithart. Ces mêmes contrats montrent d'ailleurs que ses compétences d'ingénieur devaient être comprises au sens large, car en plus du percement d'un puits et de l'installation d'une pompe, il était également chargé de la reconstruction de l'âtre.

 
Portrait d'Albrecht de Brandenbourg sous les traits de Saint Érasme, détail de « Saint Érasme et Saint Maurice »
c. 1517-1523, Huile sur bois
Alte Pinakothek, MunichDu fait de l'existence d'un Mathis Grün qui lui fut contemporain (mort en 1532) il fut longtemps supposé, sur la base du nom forgé par Sandrart, que le vrai Grünewald était celui-là, mais Mathis Grün était sculpteur et aucune sculpture n'a jamais pu être attribuée avec certitude au dit Grünewald. La partie sculptée du retable d'Issenheim, son chef-d'œuvre, est de la main de Nicolas de Haguenau (avec collaboration d'atelier) et date des années 1480, ce qui est d'ailleurs manifeste du point de vue stylistique, résolument pré-Renaissance.

Bien que le nom de l'auteur du retable peint pour le couvent-hôpital des moines antonins d'Issenheim fut tombé dans l'oubli assez rapidement, sa renommée d'artiste, très grande durant sa vie — son legs, qui comportait plusieurs manteaux de pelisse et de tissu de qualité ainsi qu'un matériel de peinture de tout premier choix, témoigne d'une fortune matérielle certaine —, n'avait guère pâli, quoique l'on attribuât la paternité de son œuvre, pendant un temps, à Albrecht Dürer.

[Biography - Matthias Grünewald - 5Ko]
Matthias Grünewald or "Mathis" (as first name), "Gothart" or "Neithardt" (as surname), (c. 1470 - August 31, 1528), was an important German Renaissance painter of religious works, who ignored Renaissance classicism to continue the expressive and intense style of late medieval Central European art into the 16th century. Only ten paintings-several co...
[Biography - Matthias Grünewald - 6Ko]

 

WahooArt.com
Arts & Entertainment > Hobbies & Creative Arts > Artwork
W-BRUE-7YUDKM----FR-
"La femme qui pleure", huile de Matthias Grünewald (1470-1528, Germany)
/A55A04/w.nsf/O/BRUE-7YUDKM/$File/Matthias+Gr%C3%BCnewald+-+Weeping+Woman+.JPG
La femme qui pleure (1512-1514) est une œuvre d art (craie noire sur papier brunâtre) par l Allemand Matthias Grünewald peintre de la Renaissance. Ce dessin est une étude pour le retable d Issenheim. L œuvre d art (403 x 297 mm) se trouve aujourd hui dans la collection privée.
Matthias Grünewald
huile
huile
EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL- EMAIL